La campagne ballons continue à Kiruna

Pierre Chadoutaud, chef de mission ballons au CNES. Crédits : CNES.

Pierre Chadoutaud, chef de mission ballons au CNES. Crédits : CNES.

Et depuis 1962, ils n’ont cessé d’évoluer les aérostats du CNES.

« Aujourd’hui, nous assayons d’améliorer les moyens de déchirure de l’enveloppe du ballon, explique Alain Cardonne, un des chefs de lancement à Kiruna. Nous validons de nouveaux matériaux et de nouveau concepts. »

Car ils ne retombent pas au sol par l’opération du Saint-Esprit, ces ballons gonflés à l’hélium dont le volume peut atteindre 1,5 millions de m3. En fin de mission, la chaîne de vol qui emporte les instruments scientifiques et tout ce qui permet de localiser le ballon atterrit sous parachutes, 6 à 8h après le lâcher à quelques centaines de km de l’aire de lancement.

Parallèlement à cette opération, l’enveloppe se déchire pour être récupérée au sol.

Article source: http://www.cnes.fr:80/web/CNES-fr/8505-gp-la-campagne-ballons-continue-a-kiruna.php

This entry was posted in News Externe and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>