Le VLT de l’ESO se comporte pour la première fois comme un télescope de 16 mètres