Un vestige stellaire révèle l’origine de molécules radioactives